#BootCampMamou : le numérique mis au service de la santé de la reproduction

0

Après l’organisation de deux blogcamps en 2017, c’est par une nouvelle expérience — dans un terrain jusqu’ici étranger pour elle — que l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) a entamé la nouvelle année. Le weekend dernier, la plateforme regroupant les blogueurs et cyberactivistes guinéens, en collaboration avec le collectif Guinéenne du 21e siècle, a installé son QG dans l’enceinte de l’École Nationale des Techniciens en Eaux et Forêt (ENATEF) près de la ville de Mamou (Moyenne-Guinée), située à quelque 275 kilomètres de Conakry, pour la première édition du « BootCamp ». Cette rencontre dénommée #BootCampMamou était placée sous le thème : « Le numérique au service de la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes », grâce à l’appui financier du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA).

L’objectif du #BootCampMamou était de rassembler des jeunes ayant des projets (ou des idées de projets) sur les questions relatives à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes, aux violences basées sur le genre ou à la mauvaise utilisation d’Internet.

Durant deux jours, du 27 au 28 janvier 2018, les participants ont suivi des formations intenses sur l’Utilisation des outils numériques (réseaux sociaux, création et suivi de campagne numérique ou de crowdfunding, plateformes de blogging, etc.), la Santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes et en Gestion et Structuration de projets.

Pour les initiateurs de ce BootCamp, la rencontre était une occasion d’apprendre aux participants comment intégrer la dimension numérique à leurs projets mais aussi rappeler les textes juridiques punissant les violences basées sur le genre et indiquer la procédure à suivre dans le montage de projet.

Ces deux journées de formations ont été ponctuées de séances pratiques sur la structuration et la gestion de projets. La place des réseaux sociaux a été également soulignée par les formateurs aux 23 personnes qui ont pris part à cette rencontre.

Le #BootCampMamou est une suite de la mise en place de la plateforme numérique « La Génération qui ose », développée par l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) dans le cadre d’un partenariat établi avec le ministère de la Jeunesse. Ce projet est appuyé par le bureau pays de l’UNFPA. À travers les différentes formations organisées, notamment les bootcamps, ABLOGUI espère bâtir une communauté solide autour de ce projet dont l’objectif est de promouvoir la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes à travers le numérique.

Cette première expérience du BootCamp s’est déroulée dans les bonnes conditions. Organisateurs et participants se félicitent de l’excellente qualité des échanges entre les différents acteurs. « Cette rencontre m’a permis de comprendre le fonctionnement d’une campagne et la sensibilisation numérique qui fait d’ailleurs l’objet de mon projet. Grâce à ce bootcamp, j’ai appris de nouvelles choses sur la santé reproductive », a expliqué Salimatou Bah, participante venue de Kindia, recommandant aux organisateurs d’augmenter les jours de formations « pour mieux situer les participants car plus il y a le temps, plus il y a la compréhension » des modules présentés.

Du côté de l’ABLOGUI, on ne cache pas non plus sa satisfaction. Pour Thierno Diallo, membre de l’association et chef du projet la Génération qui ose, ce résultat est le fruit de près de deux mois d’intenses travaux planifiés et exécutés par une équipe déterminée à faciliter le rayonnement du numérique en Guinée. Il espère pouvoir organiser d’autres séances de formations à l’endroit des jeunes intéressés par la thématique de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes dans les prochaines semaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − un =