Cinq conseils pour prévenir ou soulager les règles douloureuses

0
Shot of a young woman holding her back in pain while getting up from her desk at home

Entre 75% et 90% des femmes souffriraient des règles douloureuses, caractérisées par de violentes crampes dans le bas du ventre dès le premier jour des règles, une sensation de fatigue, des maux de tête, des nausées et des vomissements et parfois de la diarrhée. Ces troubles font du cycle menstruel, un véritable cauchemar pour de nombreuses femmes. Ces dernières se sentent ballonnées, malades ou si troublées qu’elles ne veulent pas se lever de leur lit. Souffrantes, souvent déboussolées, la plupart de ces femmes qui traversent ce moment difficile croient que la solution à leur problème, c’est de rester chez elles jusqu’à ce que les règles arrivent à terme. Pourtant, il existe de nombreuses techniques qui peuvent aider ces femmes à atténuer leurs règles douloureuses. Dans cet article, La génération qui ose a répertorié quelques conseils que ces femmes peuvent appliquer pour se sentir mieux pendant leur cycle menstruel…

1. Manger sainement. Ça peut paraître anodin, pourtant ce que les femmes mangent peuvent avoir des répercussions sur leur santé pendant les règles. En effet, certains aliments ou habitudes alimentaires sont recommandés pour les femmes, tandis que d’autres sont fortement déconseillés surtout à l’approche du cycle menstruel. Parmi les aliments ou habitudes alimentaires recommandés, nous pouvons noter l’utilisation des huiles saines comme l’huile d’olive et les huiles végétales pour la cuisine, la prise de petits repas au lieu des grands repas. Autrement dit, manger six petits repas au lieu de prendre trois grands repas par jour. Cette habitude aide à équilibrer la glycémie et à soulager la plupart des symptômes associés aux règles comme la douleur et les crampes.

2. Manger des aliments à faible charge glycémique. Manger des aliments à faible charge glycémique signifie manger des aliments qui mettent plus de temps à traverser l’appareil digestif et qui ne risquent pas d’augmenter votre glycémie. Parmi les aliments à faible charge glycémique, on peut citer : le pain de blé entier, les pommes, les pamplemousses, les oranges, les pêches, les pastèques, les carottes, les lentilles, les petits pois et les graines de soja. Parmi les aliments à charge glycémique élevée, on peut citer : les bagels, les pétales de maïs, les pommes de terre cuites au four et les patates douces.

3. Éviter les aliments riches en gras et en sel. Éviter les aliments qui contiennent beaucoup de gras comme les produits industriels et réduire sa consommation de sel. Les aliments contenant ces substances peuvent aggraver la douleur associée aux règles (et les autres symptômes prémenstruels). Il est également recommandé d’éviter les aliments qui contiennent des gras trans. Les gras trans se trouvent naturellement dans les produits alimentaires vendus dans le commerce comme les biscuits, les biscuits salés, les gâteaux, les frites, les rondelles d’ognons, les beignets et la margarine.

4. Éviter la consommation d’alcool et de caféine. Durant les jours précédant les règles, il est conseillé aux femmes d’éviter la consommation d’alcool, car il peut aggraver la douleur associée aux règles (et les autres symptômes prémenstruels). De même que les boissons et aliments contenant de la caféine. Ceux-ci aggravent les crampes et les ballonnements. La caféine provoque une contraction des vaisseaux sanguins et plus de crampes que chez les personnes qui n’en consomment pas. Alors, elles devraient arrêter le café et les boissons contenant de la caféine une semaine avant les règles.

5. Faire des activités physiques et essayer des techniques de relaxation. Les exercices sont un élément essentiel d’un mode de vie sain, mais ils soulagent également les crampes et les autres douleurs causées par les règles. Si vous avez les moyens, n’hésitez pas à vous inscrire dans un club gymnastique et profitez pour faire 30 minutes d’exercice physique par jour pendant au moins cinq jours par semaine. À ces exercices physiques, il est conseillé d’essayer des techniques de relaxation. Parfois la douleur associée aux règles (dont la plupart des symptômes associés au syndrome prémenstruel) peut être aggravée par le stress, l’anxiété et les tensions dans le corps. La pratique de techniques pour se détendre et soulager le stress permet de réduire ou d’éliminer les symptômes douloureux.

Par ailleurs, d’autres techniques peuvent être utilisées pour prévenir ou soulager les règles douloureuses. Parmi ces techniques, nous pouvons citer : le massage, la méditation, la prise d’un bain chaud, l’application d’une compresse froide ou un sac de glace sur la tête ou le cou pour soulager les maux de tête ou les fortes migraines.

Les différents conseils énumérés dans cet article ne remplacent pas le fait que les femmes qui en souffrent doivent se faire consulter par un médecin spécialiste qui pourrait également leur prescrire des produits spécifiques contre les règles douloureuses, d’autant que « chaque femme est unique ».

*Sources

Comment prévenir les règles douloureuses

7 astuces pour combattre des règles douloureuses

Quels sont les symptômes des règles douloureuses ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here