Conakry : une marche organisée contre les viols des enfants

0

Ce jeudi 27 juin 2019, un collectif d’organisations de lutte contre les violences basées sur le genre a organisé une manifestation à Conakry pour dénoncer le viol des enfants. Réunis au sein du collectif « Mon enfant, ma vie », les manifestants, en majorité des femmes, portant des t-shirts blancs sur lesquels sont imprimés des messages de protestation contre le phénomène du viol sur les mineures, étaient munis de pancartes sur lesquelles l’on pouvait lire des slogans comme « Criminalisons le viol sur les enfants », « Nous réclamons une justice impartiale pour nous enfants » ou encore « A bas le viol sur les mineures ». Après leur ralliement au carrefour du Port autonome de Conakry, les manifestants se sont dirigés vers le ministère de la Justice pour y passer leur message.

Au terme de la manifestation, les organisateurs ont rendu publique une déclaration dans laquelle ils ont dénoncé l’impunité dont jouissent les violeurs. « Depuis un certain temps en Guinée, les viols sur mineures sont devenus un phénomène très récurrent. Malgré la persistance de ce crime, les autorités n’ont émis aucune sanction corrective adéquate afin de l’arrêter », dénonce le collectif dans sa déclaration. Résultat, en seulement deux mois, plus d’une « centaine de viols ont été enregistrés dans le pays et chaque semaines on enregistre au moins trois à quatre viols sur des jeunes filles », précise-t-il.

Prenant une ampleur inquiétante, le phénomène menace l’avenir de nombreux enfants. En effet, les enfants victimes de viols peuvent garder les séquelles physiques ou psychologiques pendant plusieurs années. Ce qui peut conduire à une diminution considérable de leurs chances de réussite dans la vie sociale et professionnelle. « C’est dans cette optique que nous avons décidé nous, mères, femmes, d’effectuer une marche pacifique  et d’associer toutes les ONG, les collectifs, les associations, les groupements de toutes les couches sociales voulant œuvrer dans le même sens que nous afin de sensibiliser et  protéger l’innocence de nos enfants », poursuit le collectif Mon enfant, ma vie qui demande justice et protection pour tous les enfants.

Le collectif appelle à la lutte pour mettre fin à ce fléau qui se banalise en Guinée. « Disons non à cette pratique sadique qui brise nos VIES et détruit leurs vies.N’ayons plus peur, affirmons nous, battons nous, protégeons nos enfants, brisons le silence sur le viol et la sexualité. Soyons proche de nos enfants afin de mieux les protéger et éradiquer ce phénomène parce que NOS ENFANT SONT NOS VIES », ont conclu dans leur déclaration les manifestants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 5 =