Interruption volontaire de grossesse : causes et conséquences sur la santé de la femme

0

Par définition, l’interruption volontaire de la grossesse (IVG), c’est l’arrêt volontaire (voulu par l’un des partenaires ou les deux) de la grossesse par des méthodes variées d’ordre mécanique, médical ou traditionnel.

Elle peut être motivée par plusieurs raisons :

— Les grossesses non désirées ;

— La détérioration des relations entre les deux partenaires (le garçon et la fille) ;
— Le rejet familial ;
— L’immaturité des partenaires ;

— L’impossibilité de prise en charge de la grossesse et de l’enfant qui doit naître.

Cette pratique comporte des conséquences néfastes sur la santé de la femme et provoquent des problèmes sur sa santé tels que :
— La rétention placentaire ;
— Des hémorragies ;
— Des infections ;
— La perforation utérine ;
— Le Décès (pour certains cas) ;

— L’avortement spontané dans le futur dû à une béance (ouverture permanente du col).

Les grossesses non désirées étant considérées comme la principale cause qui motive l’interruption volontaire de la grossesse (IVG), nous allons citer quelques dispositions à prendre pour éviter les éviter :

Au niveau de la famille : encourager le dialogue entre parents et enfants sur les problèmes de vie familiale (sexualité, mariage, parenté responsable, santé de la reproduction…) ;

Au niveau des jeunes : s’informer sur les problèmes de sexualité et de santé de la reproduction ;

Au niveau de la nation : promouvoir la scolarisation des jeunes (filles et garçons), introduire l’éducation à la vie familiale dans les programmes scolaires et dans les structures qui ont pour charge l’encadrement des jeunes déscolarisés et non scolarisés, notamment dans les CECOJE, NAFA et CAAF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here