Retour sur le #BootCampKankan

0

Après Mamou en janvier 2018, l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) a organisé les 26 et 27 octobre dernier un nouveau « BootCamp », à Kankan, ville située à environ 650 kilomètres à l’est de Conakry. Entrant dans le cadre du développement du projet La génération qui ose, le #BootCampKankan était placé sous le thème : « Le numérique au service de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes ». Ce sont vingt-cinq jeunes dont sept filles venus des quatre coins du pays (Conakry, Labé, N’Zérékoré, Dabola et Kankan) qui ont participé à cette formation qui a duré deux jours dans les locaux de l’ONG l’AGIL, situés dans la commune urbaine de Kankan.

Pendant ces deux jours de formation, les « bootcampeurs » ont été formés aux notions du blogging, à l’usage du réseau social Twitter, à l’utilisation du numérique du montage jusqu’à la gestion de leurs projets notamment pour mobiliser la communauté bénéficiaire et informés sur les maladies sexuellement transmissibles… D’autres modules se sont également invités dans la formation comme la planification et le déroulement d’une campagne numérique citoyenne, la communication sur son projet, l’écriture pour le web et la mobilisation des fonds à travers le crowdfunding pour financer ses projets.

Le #BootCampKankan avait pour objectifs d’encadrer des jeunes porteurs de projets ou ayant des idées de projets allant dans le sens de la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes (SRAJ), de la lutte contre les violences basées sur le genre, de la promotion de l’émancipation des femmes ou de la sensibilisation contre la mauvaise utilisation d’Internet, les former afin de pouvoir intégrer une dimension numériques à leurs projets pour atteindre les objectifs visés et renforcer le réseau des jeunes « oseurs » qui, depuis plus d’un an, font la promotion de la thématique de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes autour du projet La génération qui ose, mis en place par l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA).

Après avoir appris c’est quoi le « pitch », chaque participant a eu droit à trois minutes pour qu’il passe devant le public pour faire le pitch de son projet. Cet exercice visait à mettre les porteurs de projets dans une simulation de recherche d’un soutien financier pour la concrétisation de leurs idées, explique le formateur Alfa Diallo, élu il y a deux mois président d’ABLOGUI.

Ces « BootCamps » permettront, espère Thierno Diallo en charge du projet à l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI), de construire une communauté solide autour de la plateforme La génération qui ose. Cette communauté portera la voix des acteurs impliqués dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes, mais aussi s’érigera contre les violences basées sur le genre en Guinée. ABLOGUI projette d’élargir, dans les prochains, ses formations à d’autres jeunes porteurs de projets à travers le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here